URBI ORBI accueil

2017/Alessandro_ParenteTijuana / Resistance against the wall


par Alessandro Parente

GALERIE STACKL'R - 13 avenue Stackler (Sedan). Du 1er juillet au 1er septembre, ouverture du jeudi au dimanche, de 15h à 19h.
Fermé du 21 au 31 juillet 2017.

 

Pour "Tijuana – Resistance against the wall", Alessandro Parente s’intéresse au sort de milliers de personnes coincées à la frontière entre le Mexique et les états-Unis. Ils risqueraient leur vie s’ils retournaient dans leur ville d’origine, Mexico, car ils y sont menacés par les cartels de la drogue. Ils ne peuvent pas non plus traverser aux États-Unis. Ils restent donc à Tijuana, au plus près de la frontière. Certains essayent de passer quand même ; d’autres, résignés, vivent une vie de migrant depuis des années. C’est cette vie au jour le jour, comme suspendue dans le temps, que Alessandro capte au plus près d’eux.


Des portraits au collodion humide viennent compléter sa démarche. Ce processus implique un temps d’exposition long. Chaque personne photographiée (migrants, déportés et volontaires, tous vivants à la frontière, à Tijuana) doit tenir la pose durant environ 20 secondes. Le photographe leur demande lors de ce moment, de penser à leur passé et au futur dont ils rêvent.

Aussi, Alessandro Parente sera présent du 1er au 9 juillet au 47 place de la Halle pour créer des portraits selon la technique ancienne de l'ambrotype.

 


RETOUR à la rubrique ARTISTES