URBI ORBI accueil

2017/Anita Pouchard SerraTerres pour vivre
par Anita Pouchard Serra

PLACE D'ARMES
du 1er juillet au 1er septembre 2017

"Terres pour vivre" parle de ces quartiers que les habitants de Buenos Aires font jaillir de terre eux-mêmes dans les espaces vacants de la ville. À cause de la pression immobilière et du fait que beaucoup d’emplois en Argentine sont précaires, une partie de la population se retrouve sans logement décent. Pour faire face à cette fatalité, ils s’organisent et investissent les "dents creuses" de la capitale.

Pour réaliser ce projet, Anita Pouchard Serra a suivi plusieurs groupes à Florencio Varela, Merlo et Buenos Aires Capitale. Ses images témoignent des étapes par lesquelles ces communautés sont passées pour construire leurs quartiers. Du repérage des lieux jusqu’à la construction des habitations en passant aussi parfois par leur destruction, à cause de pouvoirs publics préférant donner raison aux propriétaires des terrains qui pourtant les laissent vacants à des fins spéculatives.

Dans la capitale intra-muros, 225 000* logements sont innocupés tandis que 500 000* personnes ne sont pas logées correctement. C’est que, pour les travailleurs précaires ou illégaux (environ 35 % de la population), louer un logement ou acheter un terrain à crédit est impossible. Aussi, de nombreux propriétaires préfèrent attendre que la ville avance pour revendre leurs terrains plus cher à des investisseurs.

"Terres pour vivre",  c’est l’histoire de personnes qui revendiquent simplement leur droit à habiter. Ces travailleurs sans toit, forcés de s’organiser par eux-mêmes, sont malgré eux devenus le symbole de nouveaux modes de faire et de résister.

 

*Chiffres d’après le recensement national de 2010 et l’agencia nacional Telam

 


RETOUR à la rubrique ARTISTES